Edito de fin-juin

PAS INTIMIDES

Depuis plusieurs semaines, la CFDT fait face à de multiples attaques et agressions. Après les injures à l’encontre de nos militants, dans les entreprises et sur les réseaux sociaux, des dégradations de plusieurs locaux CFDT ont eu lieu sur tout le territoire et un drapeau de la CFDT a été brûlé lors de la dernière manifestation parisienne.

La CFDT ne servira de punching-ball à des manifestants en mal d’argumentations.

La CFDT a fait le pari de ne pas refuser ou nier les changements mais de trouver des modes d’organisation du travail qui permettent d’affronter les évolutions.

Le but est de négocier des conditions de travail qui préservent les intérêts des salariés tout en étant compatibles avec les réalités économiques actuelles. 

Pour nous, les changements ne sont pas forcément synonymes de douleurs dans l’entreprise. Quand le dialogue est présent, il est, au contraire, facteur de progrès social.

Certains préfèrent se scléroser dans une culture du conflit, nous préférons le dialogue porteur de réformes justes.

Les temps changent et la violence comme moyen d’argumentation est l’apanage des faibles. La CFDT préfère, humblement, hausser intellectuellement le débat et non pas l’abaisser en excitant les passions.

Laissons place à l’intelligence collective car c’est cela « être vraiment démocrate ».

A l’avenir, notre rôle sera essentiel pour assurer la solidarité et maintenir ou refonder la cohésion dans notre société. Ne laissons pas la place à ceux qui portent les discours de haine et de repli, ou la violence sera légitimée.

Cette voie ne peut faire honneur à ceux qui l’empruntent, et elle ne sera en aucun cas la nôtre.

Réaction L. Berger sur les violences à l'encontre des locaux de la CFDT

CFDT Cadres : Jean-Claude Barboul élu Secrétaire Général

À l’issue de son Comité national qui s’est tenu le 16 et 17 juin 2016, Jean-Claude Barboul devient Secrétaire Général de la CFDT Cadres.
Pour plus d’info

Newsletter

Facebook

Twitter

Une idée

Votre travail, vous êtes bien placé(e) pour en parler. Mais on ne vous demande pas souvent votre avis.

La CFDT

le fait. Alors allez y ! Ensemble on peut changer les choses !

Dans les offres d’emploi et les sélections internes, préciser si éligible en télétravail. Laisser la possibilité d’être mobile professionnellement sans pour autant être mobile géographiquement. Donner aux télétravailleurs l’opportunité d’enrichir leur cursus.

Nathalie