TOUT SAVOIR SUR LES CADRES AF …

ou presque !

Chargez l’enquête complète !

Si vous êtes un homme de la DGI de 48 ans et avec 20 ans d’ancienneté, expert dans votre métier et satisfait de votre emploi, vous êtes le Cadre le plus représentatif des Cadres Air France qui ont répondu au sondage en ligne que nous vous avons envoyé le mois dernier.

Plus sérieusement, vous avez été 2204 Cadres sur 7033 à vous être exprimé et nous vous en remercions.
Avec plus de 30% de réponses, le résultat de ce sondage est particulièrement significatif et les messages que vous avez passés collectivement seront ainsi relayés auprès de la Direction. Ce résultat exceptionnel nous impose plus que jamais de poursuivre notre action à votre écoute et à votre service.

Au-delà des réponses à nos questions, vous avez souhaité vous exprimer à travers près de 80 pages de commentaires dont l’analyse est en cours et que nous prendrons en compte.

Sur certains sujets, les réponses sont très proches entre les différentes populations de la compagnie, mais sur d’autres il y a des écarts notables.

  • Quelle tranche d’âge est la plus en attente d’attribution d’actions ?
  • Quel est le pourcentage de cadres jugeant sa charge de travail importante voire trop lourde ?
  • Quelle tranche d’âge en particulier ?
  • Quel est le secteur où les Cadres se sentent le moins reconnus, qui est le moins demandeur de l’extension du bonus au N2.1 ?
  • Quels sont les secteurs où plus 50% des cadres ont envie de changer de postes dans l’année ?

camenbert 1camenbert 2

Focus sur quelques éléments importants de la vie des Cadres AF

Rémunération

A plus de 70% les Cadres AF ont le sentiment d’être moins payés qu’à l’extérieur, à mérite et compétence équivalents.

Mais les augmentations à AF se font dans le cadre de la NAO qui définit pour tous les personnels au sol le niveau des AIP, et pour tous les personnels, PNT compris, les augmentations générales. La problématique de la DG est d’avoir des écarts entre les coûts internes et externes à la défaveur des Cadres AF, au contraire d‘autres populations.

 

Bonus or not Bonus

La vraie question n’est pas de savoir si des cadres de niveau N2.1 voire N1.2 veulent ou non gagner plus d’argent. Il s’agit plutôt de savoir si cette augmentation attendue doit prendre la forme d’une part variable.

Il faut aussi ne pas négliger le risque que dans la durée cette part variable se substitue progressivement aux augmentations pérennes des AIP, comme cela a été le cas dans de nombreuses entreprises.

Quant aux montants des bonus à AF, on comprend qu’ils ne font pas rêver et sont même rejetés par les bénéficiaires potentiels.

Malgré tout l’élargissement des bénéficiaires du Bonus ne représente-t-il pas une piste concrète pour améliorer la rémunération annuelle des Cadres ?

 

Quel type de Bonus ?

Le travail est un sport d’équipe. Alors que de nombreuses entreprises reviennent sur une trop forte individualisation, la part des objectifs individuels dans les Bonus à AF reste de 70%. En cas de forte augmentation de la part des objectifs collectifs, ce bonus pourrait devenir un élément intéressant de complément de la rémunération des Cadres, sans risquer que cela se substitue aux augmentations individuelles.

 

Intéressement

Une large majorité de cadres souhaite une moindre hiérarchisation de l’intéressement, celle-ci profitant aujourd’hui essentiellement aux pilotes et aux plus hauts cadres. Une nouvelle négociation se tiendra à l’automne 2016, la hiérarchisation en sera l’un des points clés. La CFDT y portera cette fois encore sa revendication d’un intéressement plus uniforme.

 

Droit à la déconnexion

Toujours délicat d’aborder ce sujet sensible et pourtant essentiel à l’équilibre vie privée/vie professionnelle, alors que les nouvelles technologies rendent toujours plus envahissant ce que de nombreux Cadres considèrent aussi comme une liberté individuelle liée à leur statut. Des évolutions législatives tendent pourtant à transformer ce droit en un devoir de déconnexion.

 

Télétravail

Les actions de la CFDT pour étendre le télétravail, doivent profiter pleinement à encore plus de Cadres, et la déclinaison prochaine, dans tous les secteurs, de l’accord de mars 2016 négocié et signé par la CFDT va permettre de poursuivre cet aménagement synonyme de QVT, de souplesse mais aussi d’efficacité.

La communication de la Direction

C’est un jugement sévère porté par les Cadres sur la communication managériale tant sur la stratégie que sur la situation économique ou les sujets RH. Les rebondissements de 2015 et changements de stratégie ont sûrement contribué à ce sentiment. Mais aussi la pression de l’opérationnel et du quotidien laisse peu de temps à la lecture, dans un contexte de désertification des réseaux RH au fil des PDV.

Charge de travail

Notre sondage n’a fait que confirmer ce que tout le monde sent bien : la pression augmente, phénomène accentué par les PDV successifs. A défaut de simplification, de réflexion en profondeur sur les organisations et les process, cette charge de travail n’est pas allégée mais répartie sur les Cadres qui restent et déborde de régulièrement sur leur vie personnelle.

 

Avenir d’Air France : quelle gouvernance pour quelle stratégie ?

Cinq ans après le départ précipité et involontaire de Pierre Henri Gourgeon en 2011, Alexandre de Juniac vient de faire l’annonce surprise de son départ volontaire à la tête de IATA. Ces deux épisodes illustrent les difficultés persistantes de gouvernance d’Air France et du Groupe et font écho au nouveau refus des syndicats de pilotes de s’engager dans une quelconque démarche d’amélioration de leur compétitivité. Ces errements internes sont préoccupants et ne contribuent pas à donner de la lisibilité sur l’avenir, même si le contexte économique, très lié au faible prix du baril, est encore favorable. Reste à savoir quand aura lieu l’inéluctable prochain retournement de cycle et à qui la future Direction osera présenter la facture…

www.cfdtaf.fr (rubrique Cadres)