L’entretien que nous a accordé M.Zacklad s’inscrivait dans le cadre de la « rentrée sociale  » du Hub marquée cette année par la confirmation récente du lancement de la filiale JOON.

Parmi les différents sujets abordés, le bilan de l’été, à l’affluence record, a été pour nous l’occasion de rappeler le « retard à l’allumage » de la Direction dans l’interpellation du ministère de l’intérieur en charge de la DPAF et cela malgré des prévisions de pression passagers connues.

Si des renforts policiers ont permis de réduire de façon significative les attentes, force est de constater que ces moyens ont depuis fondu et que les moyennes d’attente DPAF atteignent aujourd’hui 30 mn et plus sur certaines plages.

Ce franchissement problématique des frontières reste donc entier et devra trouver des solutions durables car NPS et D0 sont en partie en bernes pour cette raison.

Au-delà de ce flashback estival, nous avons tenu à nous projeter vers l’avenir en débattant des 3 sujets que nous jugeons comme étant prioritaires.

L’Emploi d’abord 

Si l’anticipation du recrutement d’ASC de 2019 à 2018 est un signal positif, elle n’est que la résultante d’un mauvais calibrage du PDV combiné à une mobilité sortante sans mouvement réciproque.

Ainsi comme le rappelle le rapport Sécafi de mai 2017 le solde du pôle client en dec.2017 sera négatif par rapport aux besoins de l’ordre de 104 Ept.

Si la prolongation de 50 agents CFA en CDD vient minorer ce déficit, le pôle clients reste en tension et freine les mobilités.

Pour la CFDT du Hub, la Direction doit, dans le cadre de sa campagne de recrutement 2018 prendre en compte cette réalité et anticiper l’effet JOON synonyme de +2% croissance /an.

Coté pôle Avion, nous avons pris connaissance que la Direction, maintient la fonction ATA en plus du TZA sur les vols LC départ.

Réduire les coûts ou augmenter les recettes ?

Le plan de performance des coûts du Hub 2016 -> 2019 table sur une économie attendue de l’ordre de 58M€.

Sur les 31M€ attendus fin 2017 plus de la moitié le seront grâce à des économies sur les achats, la réduction de l’emploi/masse salariale représentant quant à elle 7.7M€.

Pour les années 2018 et 2019, la Direction envisage de poursuivre cette trajectoire.

Pour la CFDT du Hub attachée au maintien de l’emploi, d’autres solutions sont possibles avec en 1er lieu le développement d’une véritable politique d’augmentation des recettes et cela sous toutes ses formes.

Ainsi, nous observons au sein du pôle client la multiplication d’opérations de vente ( Siége +, Surclassement, accès salons … ) allant dans le bon sens.

Ces initiatives dont nous préférerions la valorisation collective doivent être amplifiées car elles seront de nature à préserver l’emploi.

De la même façon, la reprise de tout ou partie de l’assistance à Compagnies doit constamment être réévaluées par la Direction.

A ce jour le plan de performance des coûts gèle totalement ce poste  » recettes  » de façon incompréhensible à 0.6M€.

 En comparaison, nos principaux concurrents développent ces pratiques qui permettent d’augmenter de façon importante leurs rentabilités.

Pour la CFDT du Hub augmenter les recettes doit venir en déduction des réductions de coûts liées à l’emploi.

Formation = émancipation

Pour faire face à une situation économique inquiétante et à des déficits records, la Direction du Hub, comme d’autres Directions de la Compagnie a fait du poste Formation une variable d’ajustement réduisant son champ, ou presque, aux seules formations réglementaires (Sureté, recyclage métiers, sécurité au travail).

Cet abandon progressif et ses effets négatifs (Migration ALTEA/ tout @learning …) ont placés des centaines d’agents en situation de fragilité ou d’autres dans l’incapacité d’enrichir leurs compétences.

La CFDT demande un état des lieux des compétences acquises par les salariés du Hub quel que soit leurs métiers

 Au moment où la Compagnie parle de reconquête, de croissance et de dynamique commerciale, l’heure est venue de passer à l’acte.

Pour la CFDT du Hub le respect de la promesse-client passe, bien sûr, par un dimentionnement en effectifs suffisants mais passe aussi par une relance de plans de formations commerciales/Métiers/Numérique construit sous forme présentielle car la dimension collective, la recherche de solution en groupe … sont autrement plus efficace qu’une série de clics incertains…

Investir dans ce domaine c’est parier sur un avenir meilleur ou les personnels pourront redonner du sens à leurs investissement et de la motivation.

Nous avons donc dit à M Zacklad qu’après 10 années de sinistrose, La CFDT et les personnels du Hub attendent que…, l’ « expérience salariés « , trouve ici et maintenant une signification concrète.

Vos délégués CFDT