Du 19 décembre 2017

Informations du Président :

Mr Barraud (Directeur du PAP) nous indique qu’un point d’étape sur le programme « été » sera fait en session CE de janvier 2018.

Les résultats du mois de novembre ne sont pas bons, le PAP enregistre une baisse de 7,2% sur la recette quand le coefficient de remplissage augmente de 1,2%. Le résultat net cumulé à fin octobre est de -76 millions€ et il risque d’atteindre les -100 millions € à la fin de l’année. Les 2 causes principales sont l’exode des pilotes HOP vers AF et la concurrence conjuguée et acharnée de la SNCF et des low cost.

Le coût des escales s’est amélioré de 2,5% mais reste plus important qu’en 2016. La Direction donne un exemple frappant : A MRS, il a fallu rendre de l’activité car il y avait trop d’absentéisme à chaud ! Les coûts ont donc mécaniquement augmentés.

La ponctualité est nettement meilleure sur la flotte Airbus, à contrario de la flotte régionale. Les incidents bagages ont eux aussi diminué tout comme les AT (même si le nombre depuis le début d’année est mauvais). La sécurité des vols reste un point à améliorer mais nos résultats sont quand même les meilleurs de l’entreprise ! Enfin le NPS (satisfaction clients) est globalement bon pour ce mois de novembre.

Le télétravail démarrera en janvier sauf dans quelques secteurs où il sera reporté à février, cela est  dû essentiellement à un problème de matériel.

Une nouveauté chez les jeunes cadres, ils  participeront à ce que la Direction appelle  » l’expérience été « . Ils seront appelés à renforcer les PNC ou l’exploitation sol.

Questions et remarques CFDT : Les salariés d’ORY peuvent-ils stationner sur le parking P2 ? La Direction ne sait pas répondre…

Nous interpellons la Direction sur les discours malencontreux, alarmistes voire dangereux qu’elle tient dans les escales (le dernier en date à TLN). Puis nous mettons en avant le sentiment d’une majorité de personnels : les efforts consentis depuis des années sont réduits à néant par les soucis que rencontrent  HOP et par la concurrence à qui nous faisons continuellement des cadeaux (fermeture de lignes, baisse de fréquences).

Une vision claire sur l’avenir du court courrier doit nous être impérativement donnée lors de la présentation des orientations stratégiques du PAP sous peine d’explosion du secteur !

Nous rappelons  enfin que l’alternance et le télétravail sont deux items portés par la CFDT et qu’il y a encore quelques mois, ces items n’étaient même pas évoqués au court courrier. La CFDT a par sa persévérance réussi à débloquer la situation. 2018 sera l’année du démarrage.

La Direction précise en outre qu’une réflexion est en cours sur TLN concernant le traitement des litiges bagages. Elle affirme qu’il n’y a aucun projet de mutations forcées vers les escales de NCE, MRS et  le prestataire de l’aéroport VINCI.

Elle concède que pour le moment, la seule solution proposée pour palier la situation du PAP est la réduction du programme (conséquences des difficultés de HOP par rapport aux pilotes et à la flotte) mais qu’au demeurant notre activité représente 71% des parts de marché du trafic français. La volonté affichée de l’entreprise est de défendre nos parts de marché sur ce secteur. La CFDT fait remarquer qu’il y a un double discours dans les escales concernant entre autres les compteurs de CHS. Certaines directions obligent les salariés à poser des compensations dès lors qu’ils ont plus de 50 heures. Ce n’est plus d’actualité puisque en 2018, chaque salarié ayant un compteur suffisamment rempli peut s’il le désire se faire payer (en une fois) jusqu’à 50 heures de CHS. Dans le même registre chaque salarié peut alimenter son CET. La Direction promet un rappel à tous les RRH sur le sujet.

Servitude ORY

Il s’agit ici de voter sur la sous-traitance du service eaux et toilettes de l’escale d’ORY. La Direction ne voulant pas renouveler le matériel (camions) et les effectifs partant en retraite désire sous-traiter cette activité. La Direction nous dit que ces salariés seront éligibles à l’IPACH (dispositif contenu dans l’accord ATGPEM signé par la CFDT) consistant à compenser les pertes de salaires dues à un changement de service et d’horaires. La CFDT exige que les salariés restants soient prioritaires sur tout redéploiement souhaité par l’agent dès lors qu’un poste se libère ou se crée.            Nous avons voté CONTRE ce projet.

Synergie HOP/AF sur l’escale de NTE

La Direction nous donne quelques éléments supplémentaires par rapport à la session d’information. Le nombre de passagers sur le mois de novembre avoisine les 123000. Suivant les moments de la journée, les équipes HOP pourraient reprendre de l’activité AF. Cela représenterait à peu près 100 passagers/jour. En terme de coûts, l’impact serait de 150€ par jour donc dérisoire. Mr Simon, Directeur des escales de province affirme qu’il n’y aura pas de changement d’horaire ni de changement de vacances ni de transfert de contrat de AF vers HOP mais que le but recherché serait atteint : Une meilleure  fluidité à l’enregistrement.  Après une interruption de séance, la CFDT propose que le point soit reporté. Nous ne votons pas et la discussion est remise à fin janvier. Cependant nous indiquons que tous les salariés sont désireux de la synergie HOP/AIR FRANCE mais pas dans ces conditions. Il manque le cadre juridique et le volet social.

.        Information fermeture CLD LYS

Dernier CLD à fermer et toujours les mêmes propositions de la Direction. Possibilités de reclassement sur tout le bassin d’emplois. Lors de la consultation au prochain CE, le nombre de postes dans chaque secteur sera présenté. La CFDT déplore la fermeture de ce service et rappelle le sentiment de « déclassement » ressenti par les salariés. Nous posons aussi le problème du service TCC/PCO qui n’accueillera que 9 agents. Ne serait-il pas plus judicieux de faire tourner les agents sur plusieurs postes (polyvalence) afin de donner l’accès au plus grand nombre ? Nous demandons aussi les données économiques concernant le coût de touchée de l’escale ainsi que des précisions sur le plan de formations. Ces informations nous seront communiquées à la prochaine session. Nous savons par ailleurs   que les désidérata de congés seront tous respectés mais que malheureusement le maintien des horaires ne sera pas envisageable.

En février et juillet 2018, la Direction de HOP/Air France viendra nous présenter les orientations stratégiques et la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) pour notre secteur. Nous devrions à ces occasions avoir une vision plus précise sur l’avenir du PAP. Nous ne manquerons pas, comme à l’accoutumé, de vous tenir informés sur ces importantes décisions. En attendant,

Les élus CFDT vous souhaitent une très bonne année 2018

Vos élus CFDT :
Loïc Romeo  (Nice)
Philippe Commien  (Orly)
Sophie Barondeau (Toulouse)

RS CE : Didier Guénon (Bordeaux)