La négociation intéressement / participation s’est déroulée dans un délai contraint après des semaines d’atermoiements entre la Direction Générale et le principal syndicat de pilotes. Dont acte ! La CFDT se félicite néanmoins d’avoir obtenu des améliorations sensibles, sonnantes et trébuchantes, par rapport à l’accord précédent.
Si l’Entreprise réalise un résultat économique comparable à 2015, grâce à ce nouvel accord, les salariés PS et PNC percevront au total autour de 1600€ brut au lieu des 1040€ brut perçus en 2015.

L’accord d’intéressement 2017-2019 se décline en 3 volets:

♦ 1er volet : Partager chaque année les fruits de la performance économique globale

 

  • La détermination du montant lié aux résultats économiques d’AF est identique au précédent accord et se déclenche à partir de 30 M€ de RNC (Résultat Net Corrigé AF)
  • Dans cette négociation, la CFDT a pesé pour améliorer la redistribution aux plus bas salaires de l’Entreprise, en augmentant l’enveloppe de 3.5M€ et en revalorisant de 10% le salaire plancher de référence.

♦ 2ème volet: Valoriser la performance opérationnelle chaque trimestre

Nouveauté de l’accord 2017-2019, la valorisation de la performance opérationnelle sera trimestrielle. Les indicateurs retenus sont les indicateurs stratégiques de l’Entreprise : le Net Promoteur Score (NPS) qui mesure la satisfaction client et la D0 qui mesure la ponctualité au départ de nos avions. Le gain maximum possible pour chaque salarié est de 600€ brut/ an.

Les résultats sur objectifs seront calculés mensuellement et versés chaque trimestre. L’enveloppe globale dédiée à ce volet est de 19,4 M € maxi en 2018 et 2019. En 2017 où elle sera au maximum de 6.8M €.

La Direction veut faire de ce volet « performance opérationnelle » un outil de motivation des équipes. Bonne idée ! Pour que cela soit réellement le cas, il faut néanmoins que les objectifs collectifs fixés soient réalistes. La CFDT a pesé en ce sens.

Rappelons toutefois qu’un accord d’intéressement ne doit pas être perçu comme une prime de salaire déguisée, l’URSSAF y veille ! En effet, pour mémoire les primes d’intéressement ne sont pas soumises à cotisations sociales (hors CSG CRDS).

 ♦ 3ème volet : Sur-intéressement exceptionnel Trust Together (BOOST)

Ce sur-intéressement est conditionné à la création effective de la nouvelle Compagnie prévue dans le projet BOOST et à une marge opérationnelle supérieure ou égale à 2.5%.

L’enveloppe de ce sur-intéressement est plafonnée à 200 M€. La répartition est intégralement proportionnelle au salaire et le versement est annuel.