La première séance de négociation s’est tenue ce jour.

Premières propositions de la Direction

Pas d’augmentation générale

1,7% pour les augmentations individuelles des personnels au sol

Salaire minimum garanti 22800€ brut

Enveloppe égalité Femmes/hommes

Comme traditionnellement, cette première proposition de la Direction est tout à fait insuffisante

La CFDT a rappelé ses positions constantes :

• Des AG (Augmentations Générales) pour garantir le maintien du pouvoir d’achat, dont l’augmentation de la PUA
• Des AI (Augmentations Individuelles) suffisantes incluant promotion, ancienneté, AIP, pour reconnaitre la performance individuelle du salarié
• Des accords d’intéressement pour redistribuer aux salariés une part des résultats positifs de l’Entreprise.

Nous aurions pu également, entrer dans la surenchère et demander 6 % d’augmentation, soit une enveloppe approximative de 85M€ (pour les personnels au sol, le double avec les PN). Mais qui y croirait et pour quelle efficacité ?

La CFDT a réaffirmé qu’un accord ne sera possible qu’avec une enveloppe supérieure à 2%.

La CFDT demande que l’AIP correspondant à une EAP « partiellement atteint » soit d’au moins 0.9% et évidemment supérieure en cas d’EAP « atteint » ou « dépassé ».
Pour mémoire, l’année dernière la moyenne des AIP (partiellement atteint/ atteint/ dépassé) versée pour les non cadres a été de 0,7%. 

Par ailleurs la CFDT attend des réponses sur ses autres revendications (cf tract 05 17)


A ce stade, le compte n’y est pas !
 La négociation continue…