Le constat :

C’est la rentrée, la saison d’été s’achève, et avec elle, les contrats d’engagement des salariés MOE. Grâce à eux, cet été fut globalement moins pénible que les derniers exercices même si la fatigue est là et que quelques week-ends furent particulièrement compliqués ! Pour autant, nous aurions tort de négliger la saison hiver qui s’annonce car de nombreux agents ont quitté le navire lors du dernier PDV. Notre chef d’escale admet d’ailleurs l’impossibilité de faire passer la charge à venir en l’état…


La solution de l’encadrement :

Pour la Direction de l’escale, l’adaptation au nouveau programme passe par un énième changement de grilles horaires car elle ne souhaite pas faire appel à de la MOE cet hiver. C’est donc à partir du programme provisoire que l’ensemble des grilles KP (temps pleins et partiels) est actuellement à l’étude. Différentes « moutures » devraient nous être présentées très bientôt.


L’avis de la CFDT Nice :


L’annualisation des grilles KP, pertinente il y a quelques années (rappelons que la CFDT avait obtenu à cette occasion le même nombre de jours de repos annuels qu’en piste), est aujourd’hui rendue obsolète par le nouveau modèle de calcul des effectifs et les derniers départs en PDV. Le dimensionnement est en effet calculé sur une semaine de basse activité,  obligeant du coup la Direction à rééquilibrer les rythmes de travail.

  • Positif : la création d’une grille fixe sur l’année, moins contraignante en été puisque le 4/2 devrait être assoupli.
  • Négatif : les agents KP et GDR vont devoir subir une fois de plus un raccrochage du plan de congés 2018.

Pour la CFDT, il est évident qu’en respectant les instances légales (CHSCT et CE), ces grilles ne seront jamais prêtes pour le début du programme hiver.


En conséquence, la CFDT Nice demande :
 

  • La mise en place des grilles au 1er janvier 2018 afin de permettre le respect des IRP
  • De créditer le compteur CHS avec le reliquat des jours sup. générés par la grille été
  • Le maintien du nombre de jours OFF sur l’année
  • Des périodes de repos accolés (au moins 3 jours) réparties régulièrement dans l’année
  • Un rythme de grille Soir/Matin permettant une meilleure récupération (identique à la piste)
  • La prolongation des contrats MOE jusqu’à la fin des vacances de fin d’année
  • Le maintien d’un vivier de MOE pour toute la période « hiver », au cas où !
  • La prise en charge par l’escale des jours de vacances dont les agents seraient privés lors d’un raccrochage défavorable.

 

L’équipe CFDT NICE