La CFDT présente ses meilleurs voeux à tous les personnels Air France, voeux de réussite professionnelle et d’épanouissement personnel.
La CFDT forme également le voeu que nous réussissions, collectivement, à faire de cette année 2017 une chance pour Air France et pour ses salariés.

En ce début d’année, chacun s’interroge sur l’issue des négociations pour le lancement du projet « Boost », axe majeur du projet « Trust together ».
Encore une fois, la Direction a fait le choix de discussions exclusives avec les syndicats pilotes d’Air France. Certes, les pilotes AF sont concernés au premier chef mais le lancement d’une nouvelle Compagnie dans le groupe impacte également les autres catégories de personnels. La CFDT a été quasiment seule à défendre cette position… Dont acte !
En tout état de cause, un échec des négociations pilotes serait un coup dur pour le projet « Trust together ». Quel serait alors le scénario alternatif pour le groupe Air France ? Mystère !

Agenda social 2017

Il n’en reste pas moins que d’autres négociations sont d’ores et déjà inscrites au calendrier 2017 : NAO, Intéressement / participation, discussions Cadres, droit à la déconnexion, QVT, Egalité professionnelle femmes/hommes, insertion des travailleurs en situation de handicap.

Dans ces négociations, l’objectif de la CFDT reste constant : obtenir des avancées et des droits nouveaux pour les salariés. Un bref coup d’œil dans le rétroviseur de 2016 permet de mesurer, concrètement, ce que nous avons obtenu pour les salariés par la négociation.

S’engager pour chacun, agir pour tous

NAO Négociation Annuelle Obligatoire

2016

La signature de la CFDT a permis à chaque salarié de percevoir une prime de 300€ ou 400€ en février 2016, en plus de l’enveloppe de 1,4% des augmentations individuelles.

(1er trimestre)

2017

L’enjeu est de pouvoir reconnaître correctement la performance individuelle et collective avec l’enveloppe des augmentations individuelles. C’est aussi d’assurer le maintien du pouvoir d’achat alors que les prévisions d’inflations sont orientées à la hausse pour 2017.

Intéressement / Participation

2016

La signature par la CFDT de l’accord d’intéressement 2014-2016 a permis aux salariés de percevoir en moyenne 900€ en juin 2016 au titre de l’intéressement.
En situation de résultats positifs de l’Entreprise, l’accord d’intéressement permet d’en redistribuer une part aux salariés.

(2e trimestre)

2017

En 2017, la prime d’intéressement devrait être proche de celle de 2016. Nous en connaîtrons le montant exact à la consolidation des résultats annuels de 2016.
Au cours du deuxième trimestre s’ouvrira la négociation de l’accord 2017-2020.
Pour mémoire, sans accord signé, il n’y a pas de versement de prime d’intéressement.

Discussions Cadres

2016

Dans le cadre de l’ATGPEM 2016-2019, la CFDT avait exigé l’ouverture de discussions spécifiques sur les cadres. Elles ont notamment permis la mise en place effective de la PVI (Part variable individuelle) pour les cadres N2.2. prévue dans Transform.

(1er trimestre)

2017

Poursuite des discussions cadres. L’extension de la PVI aux cadres N2.1 doit faire l’objet de négociation.
La CFDT demande également qu’à l’heure de la transition numérique et des méthodes agiles, les cadres soient enfin équipés de tablettes, à l’instar des PNT, des PNC, etc…

Droit à la déconnexion

2016

Le droit à la déconnexion, revendication de la Confédération CFDT depuis près de 10 ans, est dorénavant inscrit dans la Loi et doit faire l’objet de négociations dans les entreprises. La CFDT est demandeuse de négociations spécifiques sur la transformation numérique et ses effets sur les métiers et les méthodes et organisations de travail.
A défaut, la CFDT demandera que le droit à la déconnexion soit négocié dans le cadre de l’accord QVT.

QVT – Qualité de Vie au Travail

2016

La QVT n’est pas un concept fumeux, au contraire ce sont des droits tangibles pour les salariés.

Par exemple :

  • Extension du télétravail alternant 1 jour par semaine puis ouverture à 2 jours.
  • Dispositif d’accompagnement des aidants familiaux
  • Dispositif de garde d’enfant d’urgence

(2e trimestre)

2017

La CFDT revendique entre autre :

  • La mise en oeuvre de nouvelles formes d’aide au temps partiel.
  • L’extension du télétravail alternant à tous les secteurs ainsi qu’aux salariés à temps partiel.
  • Mise en place d’une conciergerie au Siège dans un premier temps.
  • Valorisation de la poly-compétence.

La CFDT assume et revendique d’avoir par la négociation obtenu pour chaque salarié de l’Entreprise, au moins deux bénéfices en 2016.

Certains penseront que ce n’est pas assez… Mais de quelle avancée sociale en 2016 peuvent se prévaloir ceux qui refusent systématiquement de s’engager dans un accord ?

En 2017, modernisons le dialogue social à Air France !

Le compromis n’est pas une compromission, le dialogue n’est pas une complicité, un accord n’est pas une trahison ». François Chérèque