Comité de Groupe Européen
Air France KLM

 

Pour en savoir plus sur le Comité de Groupe Européen Air France KLM , suivre le lien !

SESSION PLÉNIÈRE – 4 AVRIL 2017

 DÉCLARATION FINALE

Les représentants des personnels d’Air France, de KLM et toutes leurs filiales en Europe étaient réunis à Paris le 4 avril 2017. Les points abordés ont été les suivants :

1. RESULTATS FINANCIERS DU GROUPE AFKL

Les résultats sont en ligne avec les objectifs et les principaux indicateurs financiers sont en amélioration.
Le résultat d’exploitation est de 1 049 millions d’euros en progression de 558 millions.
Les coûts unitaires sont en recul de 1 %.
93,4 millions de passagers transportés par le groupe + 4 %
Les élus ont pris acte de ces résultats et ont très fortement attiré l’attention de la Direction sur les conséquences des plans de réduction de coûts successifs.
a) des milliers de départs de personnel et donc des volumes et des conditions de travail qui ne cessent d’augmenter et de se dégrader.
b) des sous-traitances de services avec très souvent des qualités de service qui se dégradent et sans qu’aucun suivi ne soit fait.

Le CGEAFKL demande à faire des points réguliers sur les conséquences des décisions de sous-traitance.

2. SITUATION DU MARCHE EUROPE

En Europe les résultats d’Air France restent inférieurs à ceux de KLM dus pour l’essentiel à l’impact des attentats de Paris et de Nice.
Le chiffre d’affaire est en hausse et le programme BlueBiz poursuit sa croissance.
Cependant, les pôles d’activités liés au pétrole et au forage, à la pharmacie et au luxe sont en baisse.
Des perspectives de nouvelles destinations européennes pour AFKL sont solides.
La Direction nous a présenté le sens qu’elle souhaite donner à ses actions.
Le « plan de vol » Europe comporte 4 pôles : Clients, Chiffre d’affaires, l’efficacité et les collaborateurs.
Concernant le volet collaborateurs le CGEAFKL sera vigilant sur les évolutions que souhaite donner la Direction.

Pour y arriver, 10 projets sont mis en route.
Le CGEAFKL n’a pas été convaincu et a demandé un suivi pour chacun de ces projets.

3. PROGRAMME AFKL Eté 2017

Pour l’été 2017, les capacités du Groupe AFKL sont prévues en augmentation de + 2,9 %. La répartition est de + 2,1 pour AF et KL et + 10,2 % pour Transavia (FR et NL).
Alors que la hausse de capacités de l’industrie sera d’environ de 6%, le Groupe doit étudier toutes les opportunités de croissance.

4. FERMETURE DE LA BASE DE TRANSAVIA MUNICH

Après avoir présenté l’ouverture de cette base comme très importante pour le développement de Transavia… la Direction décide de fermer cette base.
Le CGEAFKL reste sceptique sur ce retournement de stratégie et pense que d’autres choix étaient possibles.
Mais le problème qui nous souci, c’est l’avenir des 110 salariés, sous contrat allemand, qui vont perdre tout simplement leur emploi !
Dans l’état actuel, le CGEAFKL ne donnera pas d’avis sur cette fermeture. Nous souhaitons prendre contact et rendre visite à nos collègues de Munich et à la Direction locale.
Nous souhaitons que le Framework (qui protège les salariés en Europe) soit entièrement appliqué pour nos 110 collègues.
Durant le mois d’avril, une mission de bureau du CGEAFKL se rendra à Munich et ensuite un avis sera rendu sur cette fermeture.

5. PROJET BOOST

Ce projet, qui est encore soumis à la réussite d’une négociation avec les syndicats de Pilotes d’Air France est présenté comme un projet pour reprendre l’offensive sur le marché.
Il s’agit de passer 18 – A320 sur le Moyen-Courrier et 10 – A350 sur le Long-Courrier d’Air France à BOOST.
Les 3 objectifs :
• positionner Boost comme marque orientée vers les Millenials avec une expérience client différente qui ne doit pas être perçue comme moins-disante.
• L’offre BOOST doit être perçue plus accessible et personnalisable… en dégageant une perception plus low fare et innovante même si la grille tarifaire sera similaire à celle d’Air France.
• Un « NPS (Net Promoter Score) » en ligne avec celui d’Air France pour contribuer aux objectifs du Groupe.

Le CGEAFKL a noté durant ces échanges :
1. que la compagnie créée dans le cadre du projet BOOST n’a pas vocation à opérer ailleurs qu’au départ de CDG.
2. que le nom de la compagnie n’a pas été retenu à ce jour mais comportera la marque AIR FRANCE.

Le CGEAFKL a alerté la Direction que ce projet ne doit pas avoir des conséquences sur les personnels Air France KLM en particulier en Europe. La Direction s’y est engagée. Malgré de nombreuses questions, aucune réponse satisfaisante n’a été apportée. Le CGEAFKL craint que ce projet BOOST, s’il voit le jour, conduise le Groupe à des difficultés graves.

6. REFLECT 2017 – EUROPE

Cette enquête a recueilli un taux de réponse de 70% parmi les personnels en Europe.
Hors Cargo car la direction du Cargo n’a pas souhaité lancer cette enquête.
La Direction va désormais analyser plus en profondeur les réponses et le bureau du CGEAFKL sera informé.
A partir d’avril/mai 2017, les équipes de chaque délégation seront informées.
Puis un plan d’action sera proposé.
L’objectif sera de réunir l’ensemble du secteur RH pour présentation du plan d’action en septembre/octobre 2017, et un retour d’expérience sur les mesures mises en œuvre.
Chaque membre du CGEAFKL sera attentif au suivi localement.
Le CGEAFKL regrette que toute une partie des salariés en Europe ait été exclue (Cargo, Maintenance, …).

7 PROFIT SHARING

Bonne nouvelle ! 4 millions d’euros sont alloués au programme de participation aux bénéfices.
Les salariés concernés sont les employés locaux d’Air France et de KLM.
Cela représente donc environ 2,24 % du salaire annuel fixe de 2016 pour chacun !!

8 LA STRATEGIE D’ALLIANCES DU GROUPE AFKL

Les alliances multiplient les opportunités commerciales, améliorent l’offre client, renforcent notre performance et sont un outil efficace face à la concurrence.
Plusieurs formes de partenariat existent, du partenariat tactique à la dimension stratégique.

Cependant les évolutions récentes dans le monde des alliances, coopérations, code-share, prises de participations, … montrent les incohérences, les dangers aussi de ce « Monopoly » géant.

Le CGEAFKL reste très attentif aux évolutions à venir et a demandé que de façon régulière cette instance soit informée.